Mardi 28 mai 2 28 /05 /Mai 20:15

Le konjac, qu’est-ce que c’est ?

Fleur de KonjacLe Konjac, de son vrai nom Amorphophallus konjac, est un légume utilisé depuis plus de 2000 ans au Japon. Il a de nombreuses vertus et notamment celle d’être un excellent coupe-faim.Cet aliment diététique hors du commun aide à mincir vite, régule l’appétit, capture les sucres et les graisses, et peut même réduire le cholestérol et la glycémie.

 

Le konjac est utilisé dans l’alimentation traditionnelle japonaise comme n’importe quel légume ou comme ingrédient pour faire des biscuits, des pâtes ou des plats transformés.

Il existe principalement sous 3 formes :

  • en bloc : sorte de bloc gélatineux appelé konnyaku (konjac alimentaire)
  • en vermicelles : sous le nom de shirataki
  • en poudre et en gélules (complément alimentaire)

 

Konjac racineLe konjac a fait l’objet de nombreuses études scientifiques, l’intégrer à son alimentation serait en effet bon pour la ligne. De plus, étant un aliment minceur 100 % naturel, il ne présente aucun risque toxicologique et n’est pas allergisant.

 

 

 

 

Programme minceur

Le régime Konjac est l’une des 100 meilleures méthodes pour perdre du poids au Japon. Il faut dire qu’il a des atouts incontestables recherchés lors d’un régime : c’est un aliment diététique qui coupe la faim, qui est très peu calorique (3 kcal pour 100 g) et qui peut se glisser discrètement dans toute cuisine grâce à son goût neutre.

 Programme minceur avec le konjac

Les bases

La règle d’or est de ne sauter aucun des trois repas. Vous pourrez ensuite vous laisser guider par nos menus minceur ou utiliser notre programme de gélules. Ils vous permettront de découvrir de nouvelles saveurs et de faire un voyage culinaire, ainsi que de retrouver des réflexes alimentaires plus sains. Parfait pour tous ceux et celles qui aiment cuisiner.

 

Les différentes phases

Il n’y a pas de phase à proprement parler dans ce régime. L’important est de veiller à varier et équilibrer vos menus, et à prendre un quart d’heure avant chaque repas 2 gélules de konjac, si vous optez pour la solution gélules.

 

Ce que vous pouvez manger 

De tout, mais dans la limite du raisonnable. Les adeptes des pâtes, hamburgers, barres chocolatées et autre junk food peu recommandable devront freiner leurs ardeurs. Prenez le temps de déguster votre repas et arrêtez-vous de manger lorsque vous êtes rassasié. Cela paraît tout simple, mais en pratique ce n’est pas si évident.

 

Cet aliment minceur à lui seul ne permet pas de perdre du poids sur le long terme puisqu’il ne supprime pas les envies de gras et de sucré. Il aide simplement à bien démarrer un régime amaigrissant, en apportant progressivement de bonnes habitudes alimentaires ; son action étant optimisée par la pratique simultanée de sport.

 

Comment ça marche ?

Les racines du Konjac contiennent du glucomannane. C’est un polysaccharide, c’est-à-dire une molécule constituée de plusieurs sucres reliés entre eux, qui se gonfle au contact des liquides de l’estomac et qui peut absorber jusqu’à plus de 100 fois son volume. Il induit ainsi une sensation de satiété et aide à perdre du poids.

En savoir plus

Le glucomannane piège les glucides et les lipides de l’intestin, évitant ainsi leur assimilation et permettant donc d’abaisser le taux de lipides sanguins, dont le mauvais cholestérol. Etant également riche en fibres, cet actif minceur aide au transit intestinal en luttant contre la diarrhée et la constipation. Dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, il permet de maîtriser son appétit en accélérant l’arrivée de la satiété et réduit le passage du sucre dans le sang.

Doté de nombreuses vertus, voici ses principaux bénéfices :

  • sur le diabète

Selon une étude américaine de 2002, 4 à 5 g de glucomannane par jour (mélangés à un liquide ou à des aliments) pourraient ralentir l’absorption des hydrates de carbone dans la circulation sanguine et réduire le pic d’insuline qui s’ensuit jusqu’à 50%.

  • sur le cholestérol

Les participants d’une étude en 1990 ont reçu 3 g par jour de glucomannane ou un placebo pendant 8 semaines. Des réductions du cholestérol total et du cholestérol-HDL auraient été observées dans le groupe supplémenté.

Il est contre indiqué pour les cas de grossesse, d’allaitement, de maladies intestinales inflammatoires, de douleurs abdominales et d’occlusions intestinales. A part cela, il a l’avantage de ne posséder aucun effet secondaire, si ce n’est un éventuel ballonnement.

Le konjac est recommandé par de nombreux diététiciens pour ses bienfaits, notamment par le Dr Dukan.

 

Etude expérimentale

Selon une étude de 1984 menée sur 20 personnes obèses et publiée dans la revue International Journal of Obesity, des chercheurs ont démontré une perte de poids dans le groupe traité avec du konjac supérieure à celle du groupe placebo.

 

Comment ?

Le konjac renferme des glucomannanes, des fibres solubles visqueuses formant un gel végétal non assimilable qui gonfle en présence d’un liquide (eau, lait, jus de fruits...). Elles peuvent absorber jusqu’à 100 fois leurs poids en eau, remplissent l’estomac et piègent les graisses et sucres passant dans le système digestif.

 

Résultat :

Le konjac coupe la faim et capture une partie des calories absorbées, qu’il élimine en stimulant le transit intestinal.

Selon cette étude réalisée sur 20 personnes obèses, les patients ont perdu 2,7 kg en prenant 1 g de glucomannane avant chaque repas pendant 8 semaines. Ils n’ont pas modifié leur alimentation ni fait plus d’activités physiques. Le seul changement : la prise de ce petit gramme de konjac en poudre avant de passer à table. Le konjac est une plante qui aide à perdre du poids en contrôlant l’appétit.

 

 

Source : http://www.konjacmarket.com/acheter-konjac/cms.php?id_cms=6

Par UnaChicaBio - Publié dans : Minceur
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Boites à idées !

Si vous souhaitez que je fasse des recherches concernant un sujet bien précis, contactez moi via le site !

 

 

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés